Archives historiques municipales

archivio-storico

Les Archives historiques, qui ouvrent leurs portes officiellement en novembre 1998, ont la fonction de conservation, d’étude et de documentation du patrimoine historique documentaire de la ville, et de promotion d’activités en faveur de la diffusion de la culture et de la connaissance historique locale. L’accès est gratuit et l’on peut y pratiquer des activités de recherche et de consultation dans les limites prévues par la loi.
Les usagers peuvent également consulter les inventaires (documentation sur papier et support informatique) des archives de l’ancien régime (jusqu’en 1797) et les archives des XIXe et XXe siècles. La section fournit assistance et consultance pour les recherches et met un service d’imprimerie des cartes numérisées du cadastre de la commune à la disposition du public.

 

Elles présentent la structure suivante :

Le fonds « Ancien Régime » représente un ensemble de 150 enveloppes dont le matériel le plus intéressant est constitué des registres d’estimation cadastrale, avec dessin de 1717 ; il s’agit de 187 cartes divisées en 4 registres correspondant à chacun des 4 quartiers qui composaient le territoire et de 75 registres d’estimations cadastrales. Les deux cartes du centre historique d’Asolo manquent, ainsi que celles du territoire de Casoni et de Mussolente ; les registres d’estimation à partir de 1472, (enveloppes : 59) ;

Les « Libri partium », datant de l’époque entre 1531 et 1797, des volumes en parfaites conditions contenant les dispositions administratives des Conseils et les apports des charges aux simples conseillers, expression directe de l’activité de la Commune et de ses magistratures (enveloppes : 6);
Le Livre Rouge, un recueil officiel des mémoires d’Asolo de 1389 à 1622 et la suite avec le Livre Jaune dont la chronologie s’arrête en 1802.
Il faut mentionner également :
- 49 manuscrits allant du XVIIe siècle à la fin du XIXe, incluant des chroniques d’évènements locaux, des documents variés, des comédies ;
- le fichier de Giomo, un habitant d’Asolo régent des Archives d’État de Venise, qui effectua la transcription d’environ 4000 fiches de documents conservés à Venise et concernant Asolo en 1898 ; toutes ces fiches ont été réunies en un volume unique ;
- les Statuts de Trévise de 1411, en parchemin ; il s’agit de la copie la plus ancienne des Statuts de Trévise – en vigueur de 1316 à 1805 – dont l’original a été perdu,;
- 59 documents relatifs au duché, du XVIe siècle ; de nature variée, ils vont de l’authentification d’un acte de procuration, à un ordre de recouvrement, en passant par une lettre de remerciement, une autre de rappel pour la concession de privilège, de concession de grâce… etc. La majeure partie de cette documentation est privée de sceau métallique et n’a pas fait l’objet de restauration ;
- environ 1500 parchemins de provenance privée allant du XIVe au XVIIe siècle.

De l’Époque Austro Française, résultent 1 enveloppe contenant des actes de l’Administration.

Les Archives des XIXe – XXe siècles comprennent n. 503 enveloppes contenant des actes de l’Administration accompagnés des registres de protocole (de 1833 à 1950) de 1815 à 1920 ainsi qu’un inventaire analytique jusqu’à 1850, synthétique pour la période suivante. Les registres d’état civil (20 enveloppes) ont eux aussi été inclus, avec les actes de mariage et les registres de la population ; ils forment un ensemble de 20 enveloppes et vont de 1806 à 1815.

La section héberge également :

- les Archives Comacchio (18 enveloppes) composées surtout de papiers et de photographies données par l’auteur, dont fait également partie un recueil de mémoires de maîtrise ayant pour sujet Asolo et son territoire s’échelonnant entre 1965 et 1983 (n. 21);
- les Archives Dall’Armi Trieste qui comprennent 11 enveloppes de registres de loyer, parchemins et actes privés ;
- les mémoires de maîtrise du fonds Migliorini n. 30 de 1995 à nos jours.
Archives déposées :
- les Archives historiques de l’Ospedale et delle Opere Pie (640 enveloppes), déposées dans les années 70, contenant de la documentation sur papier du siècle dernier ;
- les Archives de la Società Operaia di Mutuo Soccorso [Société Ouvrière d’Aide Mutuelle] (1878 – 1953) (28 enveloppes) dont il existe également un index sommaire ;
- les Archives Paladini données par le prof. Augusto Le Lievre.


Activités exercées entre 1998 et aujourd’hui:

- institution annuelle d’un prix intitulé à Gianmarco Migliorini pour les mémoires de master sur des sujets relatifs à Asolo et à son territoire ;
- visites didactiques destinées aux élèves des écoles du territoire ;
- petite exposition de matériel documentaire sur Asolo en1814 ;
- numérisation des cartes du cadastre d’Asolo et de son territoire de l’époque 1711-1717;
- congrès sur les cartes du cadastre d’Asolo et de son territoire de l’époque 1711-1717;
- conférences sur l’histoire locale ;
- au cours des « Semaines pour la Culture » nationales, exposition de documents à thème au Musée ;
- exposition « Il Risorgimento ad Asolo (1848-1870). Memorie e appunti per una storia » [Le Risorgimento à Asolo (1848-1870). Mémoires et notes pour une histoire].